Si vous devez modifier le workflow de Dolibarr, ajouter des écrans, les modifier, deux choix s'offrent à vous : modifier le code source de Dolibarr ou développer des plugins.

Clairement, je préfère le développement de plugins afin de pouvoir continuer à bénéficier des mises à jour de l'outil.
Une fois le coeur modifié, il devient très difficile de mettre à jour.

Pourtant, on peut avoir quelques doutes sur la possibilité de tout pouvoir réaliser à l'aide de modules dans certains cas complexes.

Après avoir beaucoup expérimenté avec Dolibarr, je dois le dire, le bilan est positif. On peut aller très loin à l'aide de modules.

Les "hook" présents dans Dolibarr ainsi que le système de trigger implémenté permet de modifier le comportement de l'ERP en profondeur. En lisant le code source de Dolibarr pour comprendre certains fonctionnements et avec un peu d'astuce, on peut faire vraiment beaucoup de choses même pour des projets complexes.

En ce qui concerne la modification de certains écrans, une des solutions serait de dupliquer la page en question dans un module et de l'utiliser à la place de la première. De cette façon, on peut toujours mettre à jour Dolibarr. Cependant, si la nouvelle page corrige un bug ou ajoute une fonctionnalité, la page dupliquée ne sera pas mise à jour. Dans certains cas, ce n'est pas gênant.
On peut opter pour une autre solution : ajouter du code javascript. Avec jQuery, vous pouvez modifier des portions d'écran après le chargement du DOM sans problème.
On aime ou on aime pas mais c'est possible.