Le secteur Internet est toujours en plein expansion et générateur d'emplois.

Le e-commerce, par exemple, a augmenté ses effectifs de 9% en 2010.

Xavier Niel (Free), Marc Simoncini (Meetic) et Jacques-Antoine Granjon (Vente-privee) ont décidé d'ouvrir une école dédiée à ces nouveaux métiers en septembre 2011.

En France, n'avons-nous pas déjà des formations diplômantes adaptées ?

Aujourd'hui, de nombreux cursus de qualité forment aux métiers de l'informatique. Cependant, il faut l'admettre, le web est arrivé assez tard dans les programmes.
En revanche, un étudiant motivé pouvait tout à fait travailler ce manque à partir des bases qu'il avait déjà acquises. On peut tout à fait admettre que c'était un frein quoi qu'il advienne.

Le web est désormais dans la plupart des programmes et cette erreur a été corrigée. Une "école de l'Internet" est-elle nécessaire ? Les trois entrepreneurs à l'origine du projet sont loin d'être des débutants et ont vraiment détecté un besoin.

Je pense que les trois acolytes veulent s'attaquer à un problème majeur rarement mis en avant dans les cursus actuels : La peur d'entreprendre ou plutôt donner l'envie d'entreprendre.
La technique est nécessaire mais ne suffit plus aujourd'hui. Savoir mettre en avant un projet, communiquer et oser est une clé indispensable à la réussite dans le secteur Internet.

Cette école coûte cher et ne sera donc pas accessible à tous les étudiants. Je trouve tout de même l'initiative louable et j'espère qu'elle mettra "un coup de fouet" à nos institutions traditionnelles qui disposent de toutes les compétences pour adapter leurs programmes en ajoutant ces quelques composantes nécessaires.

Les intervenants extérieurs sont de plus en plus présents dans nos facultés et c'est probablement la voie à emprunter pour consolider les notions théoriques.