Un développeur possède-t-il son propre style d'écriture ?

Le code informatique est une suite d'algorithmes rigoureux et on compare souvent notre travail à des mathématiques.

La plupart du temps (surtout dans le développement WEB), ce n'est pas toujours vrai puisque la partie mathématique est souvent très réduite.
La logique des maths est bien présente mais il n'est pas nécessaire d'être un chevronné des maths pour faire du développement (sauf si vous faites des applications scientifiques etc ...)

Lorsqu'on programme, on parle "d'écriture de code". A force de travailler et de lire du code, on remarque que finalement l'aspect littéraire existe aussi dans le développement informatique.

Les développeurs adoptent un style dans leur façon de coder. Certains vont préférer ouvrir une accolade en fin de ligne, d'autres au début de la ligne suivante ... L'indentation peut varier suivant le développeur. Le nommage des variables va aussi être différent ainsi que la façon d'arriver aux résultats. En connaissant le style de différents codeurs, il serait assez simple de deviner qui a écrit tel ou tel listing.

Finalement c'est un peu comme écrire un article. On utilise des mots avec une logique précise et on peut procéder différemment pour "raconter une histoire".

Un bon développeur doit donc avoir l'esprit logique mais ne doit pas être fermé à "l'écriture". Si je regarde autour de moi c'est d'ailleurs quelque chose que l'on peut remarquer. Les bons développeurs ne sont en général pas du tout réfractaire au côté littéraire et souvent aime bien écrire.

Bon avouons quand même que c'est bien le côté challenge technique qui nous motive mais je pense qu'un écrivain doit aussi recharger ce côté là d'une manière différente.

Futur informaticiens, ne négligez donc pas la partie littéraire durant vos études (grammaire, orthographe, lecture) puisqu'elle vous sera bien utile dans votre métier.

Utiliser du code propre, bien écrit est bien plus agréable et surtout plus efficace.

Les maths et les matières littéraires ne sont finalement pas si éloignées et ce n'est sûrement pas un hasard si les célèbres philosophes étaient souvent de brillants scientifiques.