Je m'intéresse au e-commerce de près depuis maintenant 9 ans et il s'est passé beaucoup de choses en quelques années.

Comme le savez, les chiffres de croissance que l'on voit régulièrement passer sont à prendre avec des pincettes. Effectivement, les hypermarchés du web récoltent la plupart des nouveaux cyberacheteurs mais ce n'est pas le cas du site lambda qui en général n'a pas les mêmes taux de croissance. Bien entendu, les exceptions existent et chaque boutique est différente.

Je suis bien placé pour le savoir puisque par le passé (et c'est plutôt récent), j'étais plongé au quotidien dans la création de boutiques en ligne. Une boutique en ligne de qualité, ça coûte cher. Pour une petite agence en province qui travaille bien, il est difficile de sortir une boutique fiable en dessous de 7000 euros. Là encore, c'est une moyenne car les fonctionnalités sont différentes à chaque fois.
Il est ensuite nécessaire d'ajouter une dose d'optimisation du référencement naturel, diverses campagnes marketing, l'étude des réseaux sociaux, sans oublier les photos, etc.
Bref, le budget est conséquent. Le commerçant qui démarre n'a pas toujours les moyens et il oublie souvent l'importance du budget communication. Il se retrouve souvent dépourvu lorsqu'il a une belle boutique en ligne mais plus d'argent pour lui donner l'élan nécessaire.

Une styliste qui vend des produits fait-main a-t-elle intérêt à ouvrir une boutique en ligne ? Je me pose de plus en plus la question. Pour certains projets, il est clair que je le déconseillerais. A la rigueur, l'utilisation d'une plateforme SaaS à moindre coût pourrait être une approche mais elle est loin d'être suffisante. Avant d'obtenir la visibilité nécessaire, un gros travail est nécessaire. Faut-il abandonner ?
Non ! Ce n'est pas parce qu'on ouvre pas sa propre boutique en ligne qu'on ne doit pas vendre en ligne.
De nombreuses places de marché existent et rendent de très bons services. Je pense à Etsy.com ouALitlleMarket.com pour reprendre l'exemple du produit fait-main.

Ces outils proposent un bagage technique de qualité, sont efficaces et vous n'avez qu'à vous concentrer sur votre contenu, vos produits. Bien entendu, vous êtes en concurrence avec les autres créateurs mais vous bénéficiez de la notoriété de la plateforme, de son référencement.
Les places de marché vont réduire votre marge, c'est un point important. En revanche, pour un produit maison, celle-ci n'a rien à voir avec un produit que vous achetez pour le revendre.
Je viens d'expérimenter Etsy.com en mettant en ligne une boutique vendredi pour une cliente. Une vente est tombée hier soir. Le temps nous montrera si cette solution est efficace mais ce premier retour rapide mérite de réfléchir à ces outils.
La place de marché n'est pas la solution ultime et chaque projet est différent. La création d'une boutique en ligne sur-mesure n'est toutefois pas la solution à retenir les yeux fermés.

Aujourd'hui, il est difficile de trouver un produit qui n'est déjà pas vendu en ligne. Même les produits de niche commencent à se raréfier. Il faut descendre encore d'un cran dans la spécificité pour ce dégoter un peu de place. C'est une évolution assez logique de la vente en ligne.
Les gros de chaque secteur commencent (depuis un moment déjà) à grignoter les petits et il est difficile de résister.

Partir de 0 ajoute donc une complexité supplémentaire lorsqu'on décide de vendre en ligne. Je voulais réagir à ce post autour du rachat de boutiques.
L'idée est intéressante. Avant de se lancer sur un créneau à forte concurrence, étudier les sites à vendre peut être un bon investissement. Reste à savoir pourquoi ils sont en vente et à déterminer leur potentiel de développement.

Parfois, après avoir analysé le secteur, il est peut-être plus raisonnable de ne pas se lancer et de partir sur un autre projet plutôt que de foncer tout droit dans la mur. Parfois, le secteur laisse entrevoir une nouvelle niche et il est alors possible de s'y engouffrer.

Pour conclure, je souhaitais simplement ouvrir un débat autour de ce sujet. Je ne dis pas qu'il ne faut plus monter une boutique sur-mesure lorsqu'on décide de vendre en ligne mais qu'il faut étudier toutes les alternatives possibles pour sélectionner celle qui semble la plus adaptée.
La vente en ligne peut prendre de nombreuses facettes et il serait dommage de ne pas profiter des outils disponibles.