Chaque jour, dans une entreprise, le conflit est présent.

C'est une évidence, les relations humaines sont complexes et il n'est pas rare qu'un discours s'emballe.
Le conflit peut-être interne (entre salariés, entre salariés et responsables, entre associés) mais il est très souvent externe. Je parle du conflit société/client.

Le client achète un service et souhaite obtenir celui-ci en retour. L'entreprise, elle, vend un service et doit rendre celui-ci tout en étant rentable.
Le cahier des charges est souvent un point négligé par manque de temps ou par méconnaissance de la part du client. Facturer l'élaboration de celui-ci est généralement impensable pour la plupart des projets. Ces imprécisions génèrent donc régulièrement quelques tensions au seins des entreprises.

Le client demande plus et ne souhaite pas être facturé. "Vous n'avez pas compris, c'était pourtant logique ...". Le pire c'est que votre interlocuteur n'est pas forcément de mauvaise foi. Sa logique n'est pas forcément la votre, tout simplement. Je devrais vous dire : "la prochaine fois, rédigez un cahier des charges blindé et le tour est joué" mais je sais très bien que c'est faux. Vous ne le ferez pas ou alors ce cahier des charges comportera un oubli.
Le conflit devra être géré, alors pensons-y.

Il est important d'entrer en discussion avec l'autre. Vous devez mettre l'accent sur la complexité du développement à mettre en place, au décalage de planning et faire des compromis. Si vous êtes méthodiques, convaincants et de bonne foi, il est en général possible de trouver un terrain d'entente.
Essayez tout de même d'écrire au maximum les choses, d'échanger par mail, de téléphoner régulièrement à vos client et de leur offrir la possibilité de suivre le projet à chaque étape. Plus les problèmes seront décelés rapidement et moins les conséquences auront d'importance.
N'oubliez jamais que parfois vous êtes aussi clients et que vous avez des exigences lorsque vous sortez votre portefeuille.

N'utilisez le mail que pour échanger de l'information. En cas de conflit, préférez le téléphone ou la rencontre visuelle. Croyez-moi les quiproquos sont fréquents par écrit.

Dans des cas extrêmes, vous pouvez arriver au clash. C'est comme ça, il faut encaisser et continuer ;)
Vous remarquez d'ailleurs que parfois, le clash n'est pas une fin en soi et que cette étape améliore parfois les relations entreprise/client (A éviter si possible).

Concernant les conflits internes, ils sont souvent liés à un manque de communication là aussi.

La majorité des soucis peut se régler à l'aide d'un dialogue, en écoutant l'autre.

La responsabilité au sein d'une entreprise n'est pas toujours de tout repos ... mais ... c'est passionnant.