Yoan De Macedo [ Web & Minimalisme ]

La neutralité du net menacée

Aimeriez-vous que votre opérateur internet (ou mobile) limite l'accès à quelques sites pour un forfait de base avec un surplus pour accéder à l'ensemble du web ? Que certains services soient plus lents que d'autres en fonction de votre forfait ?

Moi, non.

Aux États-Unis, le risque est de plus en plus grand. La FCC (commission fédérale des communications américaines) est bien partie pour faire disparaître ce principe de neutralité du net en vigueur jusqu'à aujourd'hui. C'est bien triste.

En Europe, pour l'instant, ce n'est pas le cas et ce n'est pas d'actualité. Toutefois, des opérateurs ont déjà tenté quelques actions un peu obscures à ce sujet. Certaines ont été interdites mais d'autres sont encore en suspens. Au Portugal, par exemple, une récente polémique a vu le jour. Un opérateur propose des forfaits "messagerie" , "réseaux sociaux", "musique" ...

Un précédent encore plus inquiétant a eu lieu en Inde (Voir un article à ce sujet). Heureusement le régulateur a refusé.

Sur le principe, on pourrait se dire pourquoi pas ? Laissons les opérateurs proposer les forfaits qu'ils veulent et si quelqu'un n'utilise le web que pour les réseaux sociaux alors pourquoi ne pourrait-il pas prendre un forfait adapté ? Si on s'arrête là, effectivement pourquoi pas.

Sauf que derrière cette idée se cache de grands dangers. Que se passerait-il si un géant du web offre un forfait aux utilisateurs en donnant accès à l'ensemble de ses propres services et à quelques services partenaires et bloque le reste du web ? Grâce la puissance marketing dont dispose ce géant, il pourrait populariser son offre très rapidement. De nombreux utilisateurs se disant qu'ils n'utilisent finalement pas grand chose sur le net à part les services du géant se diraient : "Ok tant pis pour les quelques sites auxquels je n'aurai plus accès, j'opte pour un forfait gratuit". Ces utilisateurs se retrouveraient donc enfermés dans un "pseudo web". Il serait donc relativement facile de leur afficher les actualités qu'on souhaite leur mettre en avant, la musique qu'ils doivent écouter, les livres intéressants ou pas, etc ... Les algorithmes de classement sur de nombreux services, ont déjà ce pouvoir. Si l'utilisateur est en plus limité à quelques sources d'informations, l'effet est démultiplié.

Je ne parle même pas des difficultés pour de nouvelles entreprises (startups ou autres) qui souhaiteraient se faire une place (sachant déjà qu'aujourd'hui une grande partie de leur trafic dépend des géants) sur la toile (qui n'aurait plus guère ressemblance avec une toile d'ailleurs).

Personnellement, je trouve ça effrayant. C'est le contraire des fondations d'Internet, de son ouverture. J'espère vraiment qu'une prise de conscience aura lieu sur tous ces sujets qui parfois semblent secondaires pour les internautes mais dont les conséquences sont très loin d'être négligeables.

(Posté le 11-12-2017)

Les articles du blog | Qui suis-je ? | Mes prestations | mail@yoandm.com

Je partage mes découvertes avec vous.
N'hésitez pas à vous abonner. Je déteste le SPAM, soyez tranquille.
Mentions légales | Propulsé par Grav