J'avais écrit quelques lignes à propos du phénomène de bore-out.
Je vous invite à lire quelques témoignages très éloquents proposés par le NoubelObs.

Clairement, on se rend compte que les conséquences des deux extrêmes sont finalement assez proches et tout aussi néfastes. Je suis passionné par la technologie, par ce qu'elle peut apporter dans l'amélioration de notre quotidien.

Cependant, je crois qu'il va falloir qu'on accepte ce changement de paradigme et revoir le socle de notre société. J'ai l'impression de répéter cette phrase bien souvent en ce moment.
Vivre dans un monde où les tâches répétitives (ou inintéressantes) seraient remplacées par la machine en laissant du temps aux humains pour profiter de la vie, aider les autres, créer, innover, est ma vision optimiste de la technologie.

Mais pour cela, la valeur travail ne devra plus être au centre du fonctionnement global et l'argent distribué différemment. En ne réalisant pas cette transition, nous sommes finalement obligés de créer des emplois justifiant un salaire mais qui ne créent pas de réelle valeur. De plus, ces emplois sont très ennuyeux pour ceux qui les subissent.

Cette phase de transition est décidément très complexe à gérer.