Blog de Yoan De Macedo http://yoandemacedo.com/blog Les articles du blog de Yoan De Macedo La neutralité du net menacée http://yoandemacedo.com/blog/la-neutralite-du-net-menacee Aimeriez-vous que votre opérateur internet (ou mobile) limite l'accès à quelques sites pour un forfait de base avec un surplus pour accéder à l'ensemble du web ? Que certains services soient plus lents que d'autres en fonction de votre forfait ?

Moi, non.

Aux États-Unis, le risque est de plus en plus grand. La FCC (commission fédérale des communications américaines) est bien partie pour faire disparaître ce principe de neutralité du net en vigueur jusqu'à aujourd'hui. C'est bien triste.

En Europe, pour l'instant, ce n'est pas le cas et ce n'est pas d'actualité. Toutefois, des opérateurs ont déjà tenté quelques actions un peu obscures à ce sujet. Certaines ont été interdites mais d'autres sont encore en suspens. Au Portugal, par exemple, une récente polémique a vu le jour. Un opérateur propose des forfaits "messagerie" , "réseaux sociaux", "musique" ...

Un précédent encore plus inquiétant a eu lieu en Inde (Voir un article à ce sujet). Heureusement le régulateur a refusé.

Sur le principe, on pourrait se dire pourquoi pas ? Laissons les opérateurs proposer les forfaits qu'ils veulent et si quelqu'un n'utilise le web que pour les réseaux sociaux alors pourquoi ne pourrait-il pas prendre un forfait adapté ? Si on s'arrête là, effectivement pourquoi pas.

Sauf que derrière cette idée se cache de grands dangers. Que se passerait-il si un géant du web offre un forfait aux utilisateurs en donnant accès à l'ensemble de ses propres services et à quelques services partenaires et bloque le reste du web ? Grâce la puissance marketing dont dispose ce géant, il pourrait populariser son offre très rapidement. De nombreux utilisateurs se disant qu'ils n'utilisent finalement pas grand chose sur le net à part les services du géant se diraient : "Ok tant pis pour les quelques sites auxquels je n'aurai plus accès, j'opte pour un forfait gratuit". Ces utilisateurs se retrouveraient donc enfermés dans un "pseudo web". Il serait donc relativement facile de leur afficher les actualités qu'on souhaite leur mettre en avant, la musique qu'ils doivent écouter, les livres intéressants ou pas, etc ... Les algorithmes de classement sur de nombreux services, ont déjà ce pouvoir. Si l'utilisateur est en plus limité à quelques sources d'informations, l'effet est démultiplié.

Je ne parle même pas des difficultés pour de nouvelles entreprises (startups ou autres) qui souhaiteraient se faire une place (sachant déjà qu'aujourd'hui une grande partie de leur trafic dépend des géants) sur la toile (qui n'aurait plus guère ressemblance avec une toile d'ailleurs).

Personnellement, je trouve ça effrayant. C'est le contraire des fondations d'Internet, de son ouverture. J'espère vraiment qu'une prise de conscience aura lieu sur tous ces sujets qui parfois semblent secondaires pour les internautes mais dont les conséquences sont très loin d'être négligeables.

]]>
Grav un CMS sans base de données http://yoandemacedo.com/blog/grav-un-cms-sans-base-de-donnees Ce blog a tourné sous Dotclear, Thelia, Wordpress puis un cms maison à base de Thelia. J'ai enchaîné les htaccess pour paramétrer des redirections afin de sécuriser le référencement, créer plusieurs scripts pour migrer les données d'une base à une autre.

On m'a cité le CMS Grav il y a quelques jours. Je suis allé jeté un oeil à leur site et le concept m'a intéressé. Grav est un CMS Flat File (sans base de données). Je n'avais encore jamais testé ce type de CMS dont on entend de plus en plus parler. Plus que le côté Flat File, la modularité de l'outil, les concepts derrière et la documentation ont vraiment attiré mon attention.

J'ai décidé d'utiliser une fois de plus mon blog pour expérimenter en le passant sous Grav. Par la même occasion, j'ai voulu poursuivre plus loin le côté minimaliste de celui-ci en créant un thème très léger.

J'ai commencé par installer Grav sur ma machine. Une archive à décompresser et c'est fait.

Ensuite, il était nécessaire d'importer mon contenu en provenance d'une base Thelia vers Grav. J'ai développé un script de migration. Cette fois il m'a suffit de créer des répertoires et des fichiers. N'oubliez pas que Grav utilise des fichiers plats. N'ayez pas peur, derrière c'est optimisé, mis en cache etc. D'ailleurs pour publier, vous pouvez utiliser l'interface d'administration ou tout simplement éditer des fichiers textes. Le contenu peut être écrit en utilisant markdown.

L'interface d'administration est simple, propre et agréable à utiliser.

Étape suivante : créer mon thème. Grav utilise le langage de templating Twig que je n'avais jamais approfondi jusque là. C'était donc le moment. C'est relativement simple. On pourrait discuter de l'intérêt d'un langage de templating. J'ai échangé avec le lead developer de Grav à ce sujet. Finalement Twig est bien pratique. L'héritage de template, notamment, est très utile.

J'avais besoin d'un champ supplémentaire pour mes contenus. Après avoir jonglé avec la doc et parcouru quelques posts sur le forum de Grav, c'était fait. J'ai pu découvrir de nouveaux concepts implémentés dans l'outil par la même occasion. Franchement, c'est bien pensé et puissant.

Mon blog tourne désormais avec le CMS Grav. J'ai envie d'étudier cette application plus précisément et de créer quelques plugins. J'ai encore pas mal de documentation à lire et de tests à faire.

J'ai décidé d'ouvrir un blog dédié à ce sujet ainsi qu'une newsletter. Pour vous abonner, c'est ici. Si vous voulez découvrir un nouveau CMS, je vous conseille vraiment de l'essayer.

]]>
Piwik http://yoandemacedo.com/blog/piwik J'ai décidé d'installer Piwik.

Ceux qui me connaissent depuis longtemps savent que le logiciel libre me passionne. Toutefois, je ne suis pas fermé au logiciel propriétaire lorsqu'il est de qualité (même si je préfèrerai qu'il soit libre bien entendu). Je travaille sous Mac OS X par exemple que j'apprécie beaucoup. Il n'est en revanche pas impossible que je retourne à Linux prochainement côté "Desktop" (car j'utilise toujours Linux côté serveur).

Mais, j'ai utilisé de plus en plus d'outils propriétaires dans le "cloud" par facilité mais aussi parce qu'ils sont souvent très bien réalisés, il faut le dire.
Cependant, des alternatives libres pour la plupart de ces outils existent et elles sont bien souvent excellentes aussi.

Il faut parfois sacrifier un peu de confort mais j'ai décidé de migrer certains services vers des alternatives ouvertes pour reprendre davantage la main sur mes données personnelles.

J'ai donc décidé d'utiliser Piwik comme outil de statistiques sur ce blog.
Si vous n'avez jamais entendu parler de cette application, c'est un outil analytics libre très pratique et puissant.

N'ayant pas besoin de suivre précisément les utilisateurs ici, j'ai décidé de ne pas utiliser le tracker déposant un cookie sur le navigateur de l'utilisateur.

Si vous souhaitez découvrir Piwik, c'est par ici.

]]>
Qwant http://yoandemacedo.com/blog/qwant J'ai fait de Qwant mon moteur de recherche par défaut. Rien de tel pour se faire une idée du produit. Je n'ai absolument pas essayé de comparer le résultat de requêtes avec d'autres moteurs de recherche. Bien entendu ce ne seront pas forcément les mêmes. Il sera peut-être moins pertinent dans certains cas, meilleur dans d'autres. Je ne cherche pas à réaliser ce genre de comparatif.
Si je trouve rapidement l'information que je cherche et que la qualité de la réponse mon convient, c'est ce que je demande ;)

Et franchement, je suis très agréablement surpris. Le moteur fonctionne très bien. J'apprécie beaucoup les raccourcis proposés : les qwick.
En tapant &php array_map dans ma barre de recherche, j'arrive directement sur la page qui présente la fonction array_map sur le site de PHP par exemple. Des qwick, il y en a plein. Pour Wikipedia, le bon coin, la Fnac ..

Depuis un moment, je ne suis plus les réseaux sociaux pour différentes raisons. J'en ai déjà parlé sur ce blog.
Sur plusieurs requêtes réalisées avec Qwant ces derniers jours, je me suis retrouvé à lire la colonne "Social" sur la droite (sur la version desktop) qui proposait des informations intéressantes. Au départ la présentation en 3 colonnes peut sembler déroutante. A l'utilisation je trouve que c'est une très bonne idée.

Je ne sais pas encore si Qwant restera mon moteur de recherche par défaut, j'ai encore besoin de le tester mais c'est plutôt bien parti.

Tester des alternatives aux services qu'on utilise quotidiennement mérite le détour. Certains se diront : mais pourquoi ?
Ce qui m'a donné envie d'essayer Qwant par exemple, c'est parce que c'est un produit français et que j'apprécie la notion de respect de la vie privée que l'outil met en avant.

]]>
Framatube http://yoandemacedo.com/blog/framatube J'ai décidé de penser davantage aux produits que j'utilise et au pouvoir que l'on donne à certains services en ligne.

J'ai repris le contrôle sur mes emails, je teste des moteurs de recherche différents, et j'ai migré à nouveau sous Firefox.

Je voulais vous parler du projet Framatube initié par Framasoft. L'idée générale est de proposer une plateforme de diffusion de vidéos, décentralisée.

Par ailleurs, si vous ne le savez pas, Framasoft a mis en place de nombreuses alternatives à la plupart des services en ligne proposés par les gens du web.

Clairement, ces géants nous offrent bien souvent des services de qualité, pratiques et efficaces.
Cependant, je crois qu'il est important que des alternatives existent et les courageux qui osent lancer de telles initiatives méritent d'être salués.

Bien entendu, pour lancer un tel service, il faut des ressources. Si vous souhaitez donner un coup de pouce au projet Framatube, c'est par ici.

]]>
Quel est l'avenir du métier de développeur ? http://yoandemacedo.com/blog/quel-est-l-avenir-du-metier-de-developpeur Avant les vacances, lors d'un apéro avec un ami, nous avons pas mal philosophé : minimalisme, sens et avenir du travail.

Nous le savons, l'automatisation remplace aujourd'hui l'Homme dans de nombreuses tâches et de nouveaux métiers pourront progressivement être réalisés par des machines (ou des programmes informatique). L'intelligence artificielle a le vent en poupe et même des métiers nécessitant aujourd'hui des diplômes plus ou moins importants pourraient disparaitre d'après différentes études qui semblent tout à fait réalistes.

Nous nous sommes arrêtés à un moment sur le métier de développeur. C'est un métier qui m'intéresse particulièrement puisque c'est le mien.

Clairement, c'est aujourd'hui un métier offrant de nombreuses opportunités. On pourrait se dire que celui-ci sera toujours nécessaire pour créer de nouvelles machines, des IA ...
Pas si sûr ... Déjà, on voit de plus en plus de plateformes sur le web, de moins en moins de petits services (c'est bien dommage mais c'est comme ça ...). Les économies d'échelle réalisées permettent le développement de ces outils avec des équipes plus réduites.
Si la tendance se poursuit ainsi et que les services se concentrent sur des plateformes de plus en plus grosses mais de moins en moins nombreuses, je ne suis pas certain que la demande de développeurs continue à croître aussi fortement).

Mais, ce n'est pas tout. Et si des programmes spécifiques étaient capables de créer des programmes ?

Deepcoder, de Microsoft, est une intelligence artificielle capable de générer du code. Pour l'instant on parle d'algorithmes simples mais je ne serai pas surpris de voir d'impressionnantes révolutions à ce niveau.

De nombreuses applications permettent déjà aujourd'hui de réaliser des programmes complexes à l'aide de simples "glisser/déplacer" de composants configurables.

Finalement, c'est l'analyse préalable qui semble très difficile à automatiser. Mais, une fois un problème bien découpé, expliqué selon une syntaxe claire et universelle, un logiciel pourrait tout à fait créer un outil de manière automatisée.

Un jour, peut-être, une IA suffisamment intelligente pourrait réaliser l'analyse à partir d'informations fournies par un humain.

Pour l'instant, il est clair qu'on en est pas encore là mais ces évolutions pourraient arriver plus vite qu'on le croit.

Il est donc plus que temps de réfléchir à la place du travail dans le monde et la place de l'humain. D'ailleurs, à ce sujet, je vous conseille la lecture de cet excellent ouvrage : Utopies réalistes de Rutger Bregman.
 
]]>
Getting Real http://yoandemacedo.com/blog/getting-real Je viens de relire quelques pages de Getting Real pour un projet sur lequel je travaille.

Le style est toujours aussi pertinent et l'approche vraiment intéressante. Je ne me souvenais plus de la date de sortie. J'ai vérifié : 2006.

Si vous ne l'avez jamais lu, jetez un oeil.

Pour ceux qui n'en ont jamais entendu parlé, voici le sous-titre de l'ouvrage : "The smarter, faster, easier way to build a successful web application". Il résume très bien le contenu.

Je voulais écrire quelques mots là dessus car on ne peut pas passer à côté de tous les conseils publiés sur de multiples blogs pour "réussir" un projet web. Les conseils sont souvent présentés comme une nouvelle façon de travailler, de mettre en place des processus.

Vous verrez qu'en 2006, la plupart des concepts étaient déjà là.

]]>
Customiser Dolibarr en profondeur http://yoandemacedo.com/blog/customiser-dolibarr-en-profondeur Si vous devez modifier le workflow de Dolibarr, ajouter des écrans, les modifier, deux choix s'offrent à vous : modifier le code source de Dolibarr ou développer des plugins.

Clairement, je préfère le développement de plugins afin de pouvoir continuer à bénéficier des mises à jour de l'outil.
Une fois le coeur modifié, il devient très difficile de mettre à jour.

Pourtant, on peut avoir quelques doutes sur la possibilité de tout pouvoir réaliser à l'aide de modules dans certains cas complexes.

Après avoir beaucoup expérimenté avec Dolibarr, je dois le dire, le bilan est positif. On peut aller très loin à l'aide de modules.

Les "hook" présents dans Dolibarr ainsi que le système de trigger implémenté permet de modifier le comportement de l'ERP en profondeur. En lisant le code source de Dolibarr pour comprendre certains fonctionnements et avec un peu d'astuce, on peut faire vraiment beaucoup de choses même pour des projets complexes.

En ce qui concerne la modification de certains écrans, une des solutions serait de dupliquer la page en question dans un module et de l'utiliser à la place de la première. De cette façon, on peut toujours mettre à jour Dolibarr. Cependant, si la nouvelle page corrige un bug ou ajoute une fonctionnalité, la page dupliquée ne sera pas mise à jour. Dans certains cas, ce n'est pas gênant.
On peut opter pour une autre solution : ajouter du code javascript. Avec jQuery, vous pouvez modifier des portions d'écran après le chargement du DOM sans problème.
On aime ou on aime pas mais c'est possible.

]]>
On reparle minimalisme ? http://yoandemacedo.com/blog/on-reparle-minimalisme J'avoue, c'est un sujet qui m'est cher. Je l'ai déjà abordé sur ce blog.

Je remarque d'ailleurs que ce n'est pas toujours compris et on peut passer pour quelqu'un d'étrange lorsqu'on s'intéresse à ce mode de vie dans une société où acheter est une activité valorisante.

Bon, je suis tout de même assez loin de Fumio Sasaki

Je ne cherche pas forcément à diminuer le nombre d'objets que je possède déjà (même si j'ai profité d'un déménagement pour faire un gros tri et ce n'est pas fini) mais je limite fortement le nombre de nouveaux objets entrants. Bon, il faut parfois débattre un peu. Refuser une proposition de "cadeau" ne passe pas toujours très bien.

Par ailleurs, quand on voit l'état de la planète au point de vue écologique, les différences énormes de richesse entre les différents coins du globe, je crois qu'il est temps d'ouvrir vraiment les yeux.

Quand on parle du mouvement minimaliste chez nous, c'est déjà un luxe. Malheureusement, pour beaucoup, ce n'est pas une option.

En période de soldes, je trouve que c'était une bonne occassion pour remettre ce sujet sur la table.

J'ajoute aussi que le minimalisme n'est pas seulement lié au matériel. Diminuer le nombre d'activités, ne pas vouloir tout faire, tout lire, tout regarder. Savoir ranger son téléphone et profiter davantage du moment présent au lieu de picorer une multitude de moments. Je peux vous l'affirmer : ça fait du bien !

]]>
Célébrons le logiciel libre http://yoandemacedo.com/blog/celebrons-le-logiciel-libre En ce moment, je travaille sur un projet à base de Dolibarr, un logiciel libre sous licence GPL destiné à gérer son activité professionnelle : un ERP si vous préférez.

Je voulais simplement écrire ce petit billet pour célébrer le logiciel libre qui m'accompagne depuis longtemps.
Pour le projet actuel dont je vous parle, les modifications sont nombreuses pour répondre aux besoins de mon client.
Clairement, lorsque vous "avez la main" sur le code source d'une application, que vous pouvez la modifier librement, tout est possible.

Seul le logiciel libre offre cette souplesse et il mériterait d'être davantage mis en avant.

Que serait le web sans WordPress par exemple ?

J'en profite pour faire un lien vers cet article  qui me rappelle de bons souvenirs :)
A l'époque où je développais Thelia, un membre de la communauté était passé nous voir.
Nous lui avions remis un T-Shirt avec pour mission de l'offrir à Richard Stallman. Il avait accompli cette mission avec brio !

N'oublions pas aussi que le logiciel libre génère des milliers d'emplois : développement sur-mesure, support, intégration ... 

A l'heure où le SaaS est à la mode, je trouve qu'il est important de le rappeler.

]]>