Blog de Yoan De Macedo http://yoandemacedo.com/blog Les articles du blog de Yoan De Macedo Getting Real http://yoandemacedo.com/blog/getting-real Getting Real pour un projet sur lequel je travaille.

Le style est toujours aussi pertinent et l'approche vraiment intéressante. Je ne me souvenais plus de la date de sortie. J'ai vérifié : 2006.

Si vous ne l'avez jamais lu, jetez un oeil.

Pour ceux qui n'en ont jamais entendu parlé, voici le sous-titre de l'ouvrage : "The smarter, faster, easier way to build a successful web application". Il résume très bien le contenu.

Je voulais écrire quelques mots là dessus car on ne peut pas passer à côté de tous les conseils publiés sur de multiples blogs pour "réussir" un projet web. Les conseils sont souvent présentés comme une nouvelle façon de travailler, de mettre en place des processus.

Vous verrez qu'en 2006, la plupart des concepts étaient déjà là.]]>
Customiser Dolibarr en profondeur http://yoandemacedo.com/blog/customiser-dolibarr-en-profondeur
Clairement, je préfère le développement de plugins afin de pouvoir continuer à bénéficier des mises à jour de l'outil.
Une fois le coeur modifié, il devient très difficile de mettre à jour.

Pourtant, on peut avoir quelques doutes sur la possibilité de tout pouvoir réaliser à l'aide de modules dans certains cas complexes.

Après avoir beaucoup expérimenté avec Dolibarr, je dois le dire, le bilan est positif. On peut aller très loin à l'aide de modules.

Les "hook" présents dans Dolibarr ainsi que le système de trigger implémenté permet de modifier le comportement de l'ERP en profondeur. En lisant le code source de Dolibarr pour comprendre certains fonctionnements et avec un peu d'astuce, on peut faire vraiment beaucoup de choses même pour des projets complexes.

En ce qui concerne la modification de certains écrans, une des solutions serait de dupliquer la page en question dans un module et de l'utiliser à la place de la première. De cette façon, on peut toujours mettre à jour Dolibarr. Cependant, si la nouvelle page corrige un bug ou ajoute une fonctionnalité, la page dupliquée ne sera pas mise à jour. Dans certains cas, ce n'est pas gênant.
On peut opter pour une autre solution : ajouter du code javascript. Avec jQuery, vous pouvez modifier des portions d'écran après le chargement du DOM sans problème.
On aime ou on aime pas mais c'est possible.
]]>
On reparle minimalisme ? http://yoandemacedo.com/blog/on-reparle-minimalisme déjà abordé sur ce blog.

Je remarque d'ailleurs que ce n'est pas toujours compris et on peut passer pour quelqu'un d'étrange lorsqu'on s'intéresse à ce mode de vie dans une société où acheter est une activité valorisante.

Bon, je suis tout de même assez loin de Fumio Sasaki

Je ne cherche pas forcément à diminuer le nombre d'objets que je possède déjà (même si j'ai profité d'un déménagement pour faire un gros tri et ce n'est pas fini) mais je limite fortement le nombre de nouveaux objets entrants. Bon, il faut parfois débattre un peu. Refuser une proposition de "cadeau" ne passe pas toujours très bien.

Par ailleurs, quand on voit l'état de la planète au point de vue écologique, les différences énormes de richesse entre les différents coins du globe, je crois qu'il est temps d'ouvrir vraiment les yeux.

Quand on parle du mouvement minimaliste chez nous, c'est déjà un luxe. Malheureusement, pour beaucoup, ce n'est pas une option.

En période de soldes, je trouve que c'était une bonne occassion pour remettre ce sujet sur la table.

J'ajoute aussi que le minimalisme n'est pas seulement lié au matériel. Diminuer le nombre d'activités, ne pas vouloir tout faire, tout lire, tout regarder. Savoir ranger son téléphone et profiter davantage du moment présent au lieu de picorer une multitude de moments. Je peux vous l'affirmer : ça fait du bien !
]]>
Célébrons le logiciel libre http://yoandemacedo.com/blog/celebrons-le-logiciel-libre Dolibarr, un logiciel libre sous licence GPL destiné à gérer son activité professionnelle : un ERP si vous préférez.

Je voulais simplement écrire ce petit billet pour célébrer le logiciel libre qui m'accompagne depuis longtemps.
Pour le projet actuel dont je vous parle, les modifications sont nombreuses pour répondre aux besoins de mon client.
Clairement, lorsque vous "avez la main" sur le code source d'une application, que vous pouvez la modifier librement, tout est possible.

Seul le logiciel libre offre cette souplesse et il mériterait d'être davantage mis en avant.

Que serait le web sans WordPress par exemple ?

J'en profite pour faire un lien vers cet article  qui me rappelle de bons souvenirs :)
A l'époque où je développais Thelia, un membre de la communauté était passé nous voir.
Nous lui avions remis un T-Shirt avec pour mission de l'offrir à Richard Stallman. Il avait accompli cette mission avec brio !

N'oublions pas aussi que le logiciel libre génère des milliers d'emplois : développement sur-mesure, support, intégration ... 

A l'heure où le SaaS est à la mode, je trouve qu'il est important de le rappeler.]]>
Paiement en plusieurs fois avec Stripe et Woocommerce http://yoandemacedo.com/blog/paiement-en-plusieurs-fois-avec-stripe-et-woocommerce C'est un outil par ailleurs très apprécié des développeurs pour son intégration à l'aide d'une API complète. 

Les sites sous woocommerce utilisant Stripe sont nombreux.

Un ami m'a récemment fait part d'une réclamation régulière de ses clients : le paiement en plusieurs fois.

Stripe propose un système d'abonnement pour du paiement récurrent mais pas de paiement en X fois directement utilisable. En revanche, l'outil permet de le faire en développant la surcouche nécessaire.

Certains ont décidé d'utiliser le système d'abonnement pour bricoler un paiement en plusieurs fois mais si le but recherché n'est pas l'abonnement, ce n'est pas une solution optimale.

Je me suis donc attaqué au problème en développant un plugin s'adossant au module officiel de woocommerce afin d'ajouter cette fonctionnalité.

Vous pouvez le voir en fonctionnement sur le site de Jérôme Pallé.

Si vous avez besoin d'accepter un paiement en plusieurs fois avec Stripe et Woocommerce, n'hésitez pas à me contacter (mail@yoandm.com).]]>
Travailler avec un ERP opensource http://yoandemacedo.com/blog/erp-opensource Dolibarr récemment. C'est un outil que j'utilisais dans mon ancienne structure pour la gestion commerciale au quotidien. Nous l'avions choisi pour son côté opensource et sa simplicité.

Puis, j'ai eu l'occasion d'ajouter quelques fonctionnalités à l'aide de modules.

C'est désormais une application pour laquelle je propose des développements spécifiques et clairement, son positionnement est vraiment intéressant.

Les ERP légers et libres ne sont pas très nombreux. Pouvoir adapter ce type d'outil afin de mieux coller aux besoins de sa société est un plus non négligeable. Dolibarr est développé en PHP et offre la possibilité de créer des modules simplement.

Dolibarr n'est pas un projet nouveau mais je souhaitais à nouveau le mettre en avant.

C'est aussi une bonne base pour développer un ERP sur-mesure et gagner de nombreuses heures de développement.]]>
L'Angle éco et la fin du travail http://yoandemacedo.com/blog/l-angle-eco-et-la-fin-du-travail Relife d'avoir parlé d'un des derniers numéros de l'Angle éco (de François Lenglet) consacré aux mutations du monde du travail.

C'est un sujet qui m'intéresse beaucoup et avec lequel j'ai souvent des débats en famille ou entre amis :)

Je suis moi aussi convaincu que les changements à venir vont être très importants et que nous devons nous y préparer.

Je suis parfois surpris par les décisions qui peuvent être prises autour du nombre d'heures travaillées par exemple. On parle de repasser à 39h de travail hebdomadaire. Dans un monde où le travail se fera de plus en plus rare, n'est-ce pas un peu étrange ?

J'ai des réactions un peu similaire lorsque les chiffres du chômage sont sans cesse mis en avant et que chacun cherche la solution magique pour faire disparaître "ce fléau".

Le chômage va devenir finalement de plus en plus "normal" dans un monde où on automatise massivement le travail.

Le fléau n'est pas le chômage en lui-même mais la place qu'occupe le travail dans nos vies et surtout la nécessité d'en avoir un pour pouvoir vivre.

Il est probablement plus important de trouver des solutions pour que chacun puisse s'en sortir financièrement qu'il possède un travail ou non et de replacer le travail dans un contexte plus général. Il ne doit plus être l'élément central de notre épanouissement. 

A l'heure de l'ubération massive, les choses semblent s'accélérer et même les métiers qui semblaient épargnés ne le sont plus.]]>
Les plateformes sont partout http://yoandemacedo.com/blog/les-plateformes-sont-partout Créer un blog, vendre en ligne, appeler un VTC ... Il existe des plateformes pour presque tout.

Oui, c'est pratique et efficace. En revanche, j'avoue que je suis parfois effrayé par cette hyperconcentration du web.

Quelques sociétés ont entre leur main une grande partie de la valeur ajoutée qui était auparavant détenue par davantage d'individus. Ils dépendent désormais du bon vouloir de quelques personnes.

Il est de plus en plus difficile de générer du trafic et d'être visible sur la toile. Les plateformes sont une solution à ce problème (en partie car il faut se rendre visibile au sein de celles-ci maintenant).

Cependant, miser la totalité de mon activité sur une plateforme est une option qui me ferait peur.
Malheureusement, pour beaucoup, c'est un passage de plus en plus obligatoire. 
Je me demande comment le web va évoluer dans les années à venir et si les anciennes habitudes vont refaire surface.]]>
Pourquoi je préfère l'opensource au SaaS ? http://yoandemacedo.com/blog/opensource-vs-saas
C'est vrai mais ce n'est pas ce SaaS là dont je parle.

Lorsque j'oppose opensource et SaaS,  c'est l'opposition d'une application sur laquelle j'ai complètement la main et une application hébergée par son éditeur que je peux simplement utiliser à la demande contre le paiement d'un abonnement.

Ceci dit, même si cette application était un logiciel opensource, le fait de ne pas maîtriser son hébergement m'enlève une bonne partie de contrôle.

Dès qu'un outil devient plus ou moins central dans mon utilisation quotidienne de l'informatique, j'ai besoin de m'assurer de sa pérénnité à (très) long terme.

Cette pérénnité s'applique sur plusieurs axes :
- disponibilité de l'outil
- politique tarifaire
- conditions d'utilisation 

Lorsque j'utilise de l'opensource (je préfère le terme de logiciel libre dans mon cas), je suis sécurisé sur l'ensemble des points.

Quoi qu'il se passe, la dernière version du logiciel dont je dispose a été livrée avec son code source.
Je pourrais donc plus ou moins facilement continuer à la faire évoluer comme je le souhaite même si :
- l'éditeur stoppe son développement
- l'éditeur décide de changer son modèle économique
- l'éditeur impose de nouvelles règles pour les versions suivantes

Je comprends tout à fait l'intérêt et le succès du modèle SaaS. Payer un abonnement sans se prendre la tête et accéder à l'outil quand on le souhaite sans rien avoir à maintenir. C'est très simple et pratique. Pour des applications non centrale dans mon activité, ça ne m'inquiète pas plus que ça.
En revanche, dès que l'utilisation est plus sérieuse, ça ne correspond plus vraiment à mon état d'esprit. 

Lorsque je vois l'évolution des logiciels et des services au fil des années, comment être sûr que toutes ces applications existeront encore dans 5 ans ? 10 ans ? Et comment faire si une grande partie de mon activité en dépend ? 

Les solutions existent : export des données vers une application compatible par exemple.
Mais, pour cela, l'éditeur doit jouer le jeu.

Je me souviens, lors du développement de Thelia 1.x, les réflexions que je pouvais entendre sur la pérénnité d'un logiciel libre développé par une petite structure.
Aujourd'hui la branche 1.x n'évolue plus vraiment puisque Openstudio a mis l'accent sur la branche 2.x.

Pourtant, de nombreux sites tournent encore sous Thelia 1.x sans problème et certains évoluent encore.

De mon côté, je continue même à maintenir un dérivé de Thelia 1.x que j'utilise d'ailleurs pour ce blog.

Je crois vraiment que les solutions opensource n'ont pas dit leur dernier mot et je ne serais pas surpris de voir leur popularité augmenter à nouveau dans le futur. Pour l'instant il faut avouer qu'on en parle beaucoup moins.]]>
Wim Hof http://yoandemacedo.com/blog/wim-hof Nomade Digital.

J'ai donc regardé la vidéo liée à la chronique que vous pouvez visionner ici.

Je dois vous avouer qu'avant de partager ce lien, j'ai longuement hésité car je ne sais pas encore quoi en penser exactement tellement c'est hallucinant.

Ce personnage réalise des prouesses considérées comme impossible. Vous le savez comme moi, sur le web, on voit passer beaucoup d'informations douteuses et il faut savoir faire le tri.

Cependant, cet homme est suivi par de nombreux scientifiques, les exploits sont régulièrement filmés.

J'ai donc finalement décidé de partager avec vous ce reportage qui vaut vraiment le coup d'oeil.

Grimper l'Everest en short, prendre le contrôle de son système immunitaire vous parait complètement dément ?

Le reportage est très bien filmé et franchement j'ai été scotché.
J'avoue que je me pose encore pas mal de questions suite au visionnage.]]>
Un système de cache efficace http://yoandemacedo.com/blog/cache-efficace
Tous les développeurs le savent mais il faut avouer que nous chargeons souvent les serveurs sans nécessité.

Résultat : CPU utilisé pour pas grand chose, consommation de ressources inutiles, temps de chargement allongé, etc.

Je parle surtout des requêtes vers la base de données qui sont très consommatrices. Réaliser un bon outil de cache pour du e-commerce, ce n'est pas évident car les données changent très souvent.
En revanche, pour un blog, un site vitrine, les données (en règle générale) bougent beaucoup moins.

Certains outils de cache bien qu'efficaces ont un fonctionnement étrange. Une fois une page "calculée" (requêtes + mise en forme), elle est sauvegardée. Puis lors d'un prochain appel, c'est cette page qui est affichée sans passer par l'étape requête. Jusque là, on est d'accord. 
Mais, le cache est vidé de manière périodique (toutes les x heures, tous les jours, ...). Si certaines pages n'ont pas bougé, elles seront alors recalculées et c'est bien dommage.

Il est donc important d'utiliser des outils plus efficaces ou, dans le cas d'un développement sur-mesure, de passer du temps pour mettre en place un cache efficace.

Par exemple, sur ce blog, lorsque j'ajoute un article, la page sera mise en cache lors de son premier affichage. Le cache de la page d'accueil sera supprimé ainsi que la page archive. Le reste n'est pas touché. La totalité du cache n'est jamais vidé sauf action manuelle bien entendu.

Pour améliorer encore le tout, je pourrais même forcer la mise en cache dès la publication de l'article.]]>
Vendre des plugins WordPress comme un produit http://yoandemacedo.com/blog/vendre-des-plugins-wordpress
J'ai beaucoup étudié l'écosystème et la conclusion n'est pas si simple.

Les plugins WordPress sont relativement bon marché. De plus, difficile de trouver un domaine qui n'est pas déjà couvert par un plugin. Je ne dis pas que tout a été fait mais avec 1 site sur 4 tournant sous WordPress, il est facile d'imaginer que beaucoup de travail a déjà été réalisé.

Vendre un plugin WordPress, c'est vendre du code GPL (libre). Ce qu'on vend vraiment, c'est donc du support.
Il est assez facile de faire le calcul. A moins de développer un plugin qui cartonne, il est difficile de rentrer dans ses frais. En vendant un plugin 10 ou 20$, il ne faut pas avoir beaucoup de support manuel à gérer.

Vendre une prestation freelance ou un plugin sur-mesure pour un client est finalement souvent bien plus rentable.
Le "rêve du produit" est tenace mais en pratique, les élus sont peu nombreux. Cela ne veut pas dire que c'est impossible.

Il serait peut-être intéressant d'envisager le développement de produits pour des "CMS de niche" ou pour des professions très précises. Vendre moins de modules mais à des prix plus élevés, ce qui pourrait justifier un support plus long.]]>
Limiter l'accès à une page WordPress pendant une durée limitée http://yoandemacedo.com/blog/limiter-page-wordpress-duree-limitee
J'ai développé un plugin ajoutant cette fonctionnalité à WordPress. Il s'utilise comme un shortcode à intégrer directement au sein d'une description.

En ajoutant ce code dans une description WordPress :

[postlife duration="1800" redirect="http://wptest.yoandemacedo.com/trop-tard/" timer="1"]

la page serait accessible durant 1800 secondes  (30 minutes). Une fois le temps écoulé, l'utilisateur serait renvoyé sur la page http://wptest.yoandemacedo.com/trop-tard/

Si vous souhaitez visualiser un exemple, suivez le lien : http://wptest.yoandemacedo.com/offre-speciale/

N'hésitez pas à me contacter si ce plugin vous intéresse.]]>
Numérisation de l'économie et emploi http://yoandemacedo.com/blog/numerisation-de-leconomie-emploi Bien que travaillant dans le secteur, je trouvais cette information inquiétante sans changement profond de société.

Laisser plus de temps à l'humanité pour profiter de la vie, créer d'autres valeurs que la simple valeur travail, n'est pas une mauvaise perspective. En revanche, nous avons besoin d'argent pour vivre dans le monde actuel.
L'idée de revenu de base pour tous ou d'autres actions similaires semblent une ébauche de solution (si on parvient à la financer) même si d'autres problèmes sont soulevés.

L'OCDE a réalisé sa propre étude qui réduit finalement à 9% le nombre des emplois "menacés". Je ne sais pas qui a raison (et il semble difficile d'avoir une prévision précise) mais la menace semble finalement moins importante. Toutefois, il faudra bien trouver une solution pour aider ceux qui perdront leur emploi.

Le revenu de base n'a finalement pas été retenu en Suisse pour l'instant. D'autres expérimentations sont en cours ou seront bientôt mises en place : Allemagne, Finlande, etc. J'espère qu'en France, on expérimentera aussi. Je ne sais pas si c'est la bonne voie mais les débats sont ouverts et il est indispensable de trouver une solution. Les règles du jeu ont changé.]]>
Spendesk http://yoandemacedo.com/blog/spendesk CeuxQuiFont.

Le paiement CB est compliqué dans de nombreuses entreprises. De plus en plus de services doivent être réglés en ligne.
Or, bien souvent, une seule CB est disponible et c'est encore plus compliqué si c'est le patron qui la conserve sur lui.

Spendesk a réglé le souci en proposant des CB virtuelles configurables : plafonds, validations, etc.
Il est même possible de commander des cartes physiques pour faciliter la gestion des frais de déplacement par exemple.

Personnellement, ce n'est pas un service dont j'ai l'utilité aujourd'hui mais je le trouve suffisamment pertinent pour le partager avec vous.]]>
L'ennui au travail, pire que le burn-out ? http://yoandemacedo.com/blog/lennui-travail-pire-burn-out bore-out.
Je vous invite à lire quelques témoignages très éloquents proposés par le NoubelObs.

Clairement, on se rend compte que les conséquences des deux extrêmes sont finalement assez proches et tout aussi néfastes. Je suis passionné par la technologie, par ce qu'elle peut apporter dans l'amélioration de notre quotidien.

Cependant, je crois qu'il va falloir qu'on accepte ce changement de paradigme et revoir le socle de notre société. J'ai l'impression de répéter cette phrase bien souvent en ce moment.
Vivre dans un monde où les tâches répétitives (ou inintéressantes) seraient remplacées par la machine en laissant du temps aux humains pour profiter de la vie, aider les autres, créer, innover, est ma vision optimiste de la technologie.

Mais pour cela, la valeur travail ne devra plus être au centre du fonctionnement global et l'argent distribué différemment. En ne réalisant pas cette transition, nous sommes finalement obligés de créer des emplois justifiant un salaire mais qui ne créent pas de réelle valeur. De plus, ces emplois sont très ennuyeux pour ceux qui les subissent.

Cette phase de transition est décidément très complexe à gérer.]]>
Demain, le livre http://yoandemacedo.com/blog/demain-le-livre Demain.

Ce livre devrait être lu par tous et notamment être étudié à l'école.
Difficile de ne pas avoir remarqué que le monde change, que notre société arrive à un changement de paradigme, qu'il est temps d'envisager le futur autrement.

La plupart des domaines doivent être remis à plat que ce soit notre alimentation, l'écologie, l'énergie, la finance ou l'éducation.

Notre façon de vivre n'est plus en adéquation avec les ressources de la planète, ni avec l'époque.
Ce livre apporte plein de solutions concrètes, déjà en place, testées et validées par des groupes d'individus.
La plupart des personnages présentés dans cet ouvrage sont plein d'enthousiasme, de motivation et ça fait vraiment du bien.

Finalement, on se rend compte que toutes les solutions existent et sont techniquement maîtrisées.
Changer notre mode de vie ne signifie pas vivre dans une grotte sans électricité ni eau courante, bien au contraire.

Je n'ai pas encore vu le documentaire réalisé Cyril Dion et Mélanie Laurent mais j'espère le visionner prochainement.
Bravo pour ce travail et pour l'angle optimiste choisi pour ce passionnant voyage.]]>
Elon Musk http://yoandemacedo.com/blog/elon-musk biographie d'Elon Musk.
Savez-vous qu'il a inspiré le personnage de Tony Stark dans la saga Ironman au cinéma ?

Si vous ne le connaissez pas, Elon Musk est l'homme à la tête de Tesla, de SpaceX après avoir fait fortune dans le web. Il a notamment fait partie de l'équipe de Paypal lors de la fusion avec son entreprise X.com.
C'est aussi un des actionnaires majoritaires de Solar City.

Je ne vais pas vous raconter toute l'histoire mais le personnage est assez hallucinant avec un caractère très particulier et l'obsession de conquérir la planète Mars. D'ailleurs, toutes ses activités vont dans ce sens là. Maitriser l'énergie solaire, son stockage, les véhicules spatiaux.

A force d'acharnement, il est déjà parvenu à réaliser de belles prouesses. Bien entendu, là encore, c'est parce qu'il a su s'entourer de nombreux génies. Son management est d'ailleurs très spécial.

L'auteur est parvenu à interroger de nombreux proches et le résultat vaut vraiment la lecture.]]>
Le revenu universel, pourquoi pas ? http://yoandemacedo.com/blog/le-revenu-universel Les articles fleurissent et même les séries s'y mettent. Si vous n'avez pas vu Trepalium sur Arte, je vous invite à jeter un oeil. On se sent plutôt mal à l'aise tout au long des épisodes.

L'argent est un élément central de notre société. Le moyen de l'obtenir efficacement pour la plupart d'entre nous, c'est le travail. Sa place est donc par nature très importante.

Pourtant, le monde s'ubérise, la technologie remplace progressivement de nombreux métiers. Oui, de nouveaux métiers sont crées par la même occasion mais ce ne sont pas les mêmes et ils ne s'adressent pas au même public.

J'ai l'impression que certains vont s'enrichir fortement au détriment des autres et de plus en plus.
La technologie me passionne et je ne pense pas que nous devions empêcher son développement. Si elle améliore nos vies alors pourquoi s'en priver ?
En revanche, il va falloir probablement repenser le système que nous connaissons aujourd'hui car il ne semble plus vraiment en phase avec la réalité.

Si comme le disent certains experts, d'ici 2025, 40 à 50% des métiers seront automatisés, il est relativement peu probablement qu'autant de nouveaux postes soient créés. L'humanité entière n'est peut-être plus destinée à travailler. Après tout, le travail n'est pas une fin en soi. Si c'est le cas, se focaliser sur la baisse du chômage est-elle la solution ?

Remplacer la valeur "argent" par autre chose semble impossible en si peu de temps. En revanche, celle du travail peut probablement être remaniée.

L'idée de revenu universel visant à offrir un salaire à chacun sans aucune contrepartie est peut-être une piste.
En revanche, cela signifie que la richesse énorme générée par certains devra être redistribuée davantage. De nombreuses autres questions restent ouvertes mais il est grand temps d'y réfléchir.]]>
Les innovateurs http://yoandemacedo.com/blog/les-innovateurs ce livre devrait vous plaire.
Il a été écrit par Walter Isaacson qui a précédemment rédigé l'excellente biographie de Steve Jobs.

Des prémices de la machine à calculer en passant par la création du transistor, du microprocesseur, les grands intervenants ayant participés à cette révolution sont présentés.

Puis vient Internet, la messagerie électronique, le web et les applications qui en ont découlé.
L'accent est souvent mis sur la personnalités des différents inventeurs, le travail d'équipe mais aussi les conflits d'égo.

On se rend compte que les plus  grandes inventions sont le fruit d'un travail en commun, parfois poursuivi sur plusieurs générations. La plupart du temps, ces génies de la technique apprécient aussi l'art, la musique ou la poésie. C'est un point très important qui mérite d'être souligné. La créativité se situe souvent à l'intersection de l'art et de la technique.

Bref, je vous invite vraiment à lire cet ouvrage. Même en connaissant bien le domaine, j'ai appris plein de choses.]]>