Yoan De Macedo [ Web & Minimalisme ]

Collapsologie et théorie de l'effondrement

Les sujets liés à la planète, à l'écologie et au fonctionnement du monde sont importants pour moi. J'ai lu récemment un livre qui m'a vraiment bouleversé : Comment tout peut s’effondrer. Petit manuel de collapsologie à l’usage des générations présentes de Pablo Servigne et Raphaël Stevens.

Je crois que c'est la première fois qu'un livre me bouscule autant au point d'y penser en pleine nuit.

J'y pense encore beaucoup et j'avoue qu'il m'arrive très souvent de remettre les choses en perspective à travers cette lecture. C'est assez destabilisant.

J'en arrive même à remettre en question ma vie professionnelle en me demandant si certais de mes choix sont les bons ou si je ne devrais pas utiliser mes compétences pour des activités plus utiles à la planète. C'est quelque chose auquel je réfléchis pratiquement tous les jours en ce moment.

Avant toute chose, une petite définition de la collapsologie s'impose. Il en existe plusieurs. Je trouve que celle-ci résume bien la pensée générale de ce "mouvement" (des variantes existent) :

L’effondrement est « le processus à l’issue duquel les besoins de base ne sont plus fournis à une majorité de la population par des services encadrés par la loi»

Je ne sais pas si les collapsologues voient juste ou s'ils se trompent. J'avoue qu'il est beaucoup plus facile et confortable de se dire qu'ils sont à côté de la plaque. Pourtant, on est très loin des prédictions "mystiques" que l'on a déjà pu entendre à de nombreuses reprises. Ici, on parle chiffres, on avance des arguments, on s'appuie sur des études scientifiques très sérieuses. C'est bien la raison pour laquelle la lecture de ce livre secoue autant. On peut difficilement s'empêcher de penser "et si ça arrivait vraiment demain" ...

Les changements climatiques sont là, visibles. Chez nous, on n'en voit peut-être pas encore les effets les plus néfastes mais on ne peut pas les ignorer. Dans certaine régions du monde, c'est déjà dramatique. Les crises financières, on connait aussi et la prochaine s'annonce encore bien plus violente que la précédente d'après les dernières études. La biodiversité ... qui pourrait nier que de nombreuses espèces disparaissent les unes après les autres ? Qui peut affirmer que les énergies fossiles sont inépuisables et que la transition sera terminée à temps (quand on voit les avancées actuelles ....)

La collapsologie étudie l'ensemble de ces facteurs et certains pensent donc qu'une crise majeure dans un ou plusieurs des secteurs évoqués précédemment pourrait tel un château de carte se déverser sur les autres secteurs et entraîner la fin de notre civilation thermo-industrielle.

On ne parle pas de la fin du monde mais de la fin du monde tel que nous le connaissons. Plus d'eau facilement accessible en ouvrant le robinet, idem pour l'électricité, la fin d'Internet, le retour aux déplacements à cheval, etc ... Il est franchement difficile d'imaginer une telle situation (même si certains la vivent dans d'autres régions du globe). Quand on lit ça, on peut vraiment trouver tout ça saugrenu, certains en riront. De mon côté, je suis mal à l'aise face à ces informations. Je ne crois aveuglément la première lecture venue mais franchement l'état du monde actuel m'inquiète. Les alertes se multiplient de la part de très nombreux scientifiques. D'ailleurs les collapsologues dont je parle font un travail très sérieux. Le pire de tout, ce sont les dates annoncées. Une partie des collapsologues annoncent cet effrondrement d'ici 2030 (demain quoi ...).

D'autres sont moins "pessimistes" et pensent qu'une transition réalisée dans l'urgence pourrait peut-être empêcher certaines catastrophes mais il faut aller vite, prendre des mesures drastiques et ... c'est mal parti. D'autres encore croient que la technologie nous sauvera, qu'on trouvera les solutions techniques pour résoudre l'ensemble des problèmes à venir. Mais trouverons-nous celles-ci assez vite ?

Personnellement (et je m'intéresse beaucoup à la technologie), je crois qu'il est vraiment dangeureux de nier tout ça et de croire que la technologie nous sauvera et qu'on peut continuer notre petite vie tranquillement sans faire aucun effort (et continuer à sacager la planète).
J'espère vraiment que les collapsologues sont trop pessimistes et que cet effondrement n'arrivera pas (pour nous et les générations futures) mais une partie de moi ne peut pas s'empêcher d'entrevoir ici une réelle possibilié si rien n'est fait pour l'éviter.

Les gouvernements doivent absolument considérer ces problématiques comme des priorités (climat, biodiversité, etc) car sans mesures fortes, j'ai peur que la transition soit beaucoup trop longue même si les prises de conscience sont de plus en plus nombreuses. Toutefois, ça n'empêche pas non plus chacun d'entre nous, de réfléchir et d'agir dès maintenant. Consommer moins, manger moins de viande, prendre soin de l'environnement. On a tous un rôle à jouer. Que l'on pense cet effrondrement comme possible (ou pas), l'urgence climatique est bel et bien là. Souhaitons-nous laisser un monde en agonie à nos enfants ?

Les articles du blog | Qui suis-je ? | mail@yoandm.com

Je partage mes découvertes avec vous.
N'hésitez pas à vous abonner. Je déteste le SPAM, soyez tranquille.
Mentions légales | Politique de confidentialité | Propulsé par Grav